40. Collection Concorde - Instruments de bord du Prototype Concorde

16 avril 2008


Bienvenue dans la section

Concordescopia - Musée Virtuel

Ce musée virtuel "Concordescopia" a pour but de vous faire partager ma passion du Concorde Air France et de tous les objets qui s'y rattachent. Je vais vous faire découvrir ma collection personnelle qui comporte plus de 2500 objets du Concorde Air France ou du Prototype Concorde...

Pour accéder plus facilement à ce site, vous pouvez taper:
www.concordescopia.com ou www.concordescopia.fr

N'hésitez pas à l'enrichir en me proposant vos propres commentaires sur les pièces et objets présentés, mais également vos propres objets Concorde (si ils sont à vendre) à l'adresse email suivante :
concordefashion@yahoo.com

Si vous êtes également un grand passionné du Concorde, venez rejoindre la communauté Concordescopia sur Facebook et ses milliers de fans à travers le monde en cliquant sur l'image ci-dessous :

https://www.facebook.com/musee.concorde

Pour information, les objets de cette collection exceptionnelle sont potentiellement à vendre sauf exceptions... Contactez moi avec la liste des objets qui vous intéressent (lien html et numéro de l'objet) et je vous communiquerais leur prix de vente selon mon prix d'achat et leur rareté.

8 avril 2008

Ce voyage à travers ma collection Concorde continue par la découverte des instruments de bord du Prototype Concorde.

De part mes rencontres sur le net avec des "anciens" de Sud Aviation et d'Air France ou de ma participation à des ventes aux enchères officielles, j'ai eu la chance d'obtenir des pièces de cet avion extraordinaire...

Nombre d'instruments de bord du Prototype Concorde au 18/01/2017 : 20

Instruments de bord du Prototype Concorde

Documentation qui va ravir tous les passionnés des tous premiers vols Concorde, et notamment ceux sur le Prototype Concorde 001 et les vols de Turcat, Rétif et Perrier :


Que dire de cette documentation datant de 1968 et de son dossier sur le Concorde à la veille des essais en vol, sinon qu'elle décrit parfaitement les tenants et aboutissants du prototype Concorde :



1- Indicateur pour Essais en vol Kg x 1000 Jaeger situé sur le poste du mécanicien du Prototype Concorde. Référence: 66 421 020 00 - Aout 1967






2- Indicateur pour Essais en vol Jaeger situé sur le poste du mécanicien du Prototype Concorde. Référence: 66 421 020 00








3- Boite de commande du système de navigation inertiel Sagem Ferranti du Prototype Concorde, Référence: 66 818 010 00 - Octobre 1968









Photos Artistiques de la boite de commande du Système de Navigation Inertiel : Galerie d'Art


Un système de navigation inertiel est un appareil de navigation de précision comportant des gyroscopes, des capteurs d'accélération et de vitesse angulaire et calculant en temps réel à partir de ces mesures l'évolution du vecteur vitesse et de la position du véhicule à bord duquel il est installé, ainsi que de son attitude (roulis, tangage, cap). Les centrales à inertie sont installées à bord de navires, d'aéronefs, de missiles et de véhicules spatiaux.

Concorde a été le premier avion commercial conçu pour être équipé d'un système de navigation par inertie. Qu'apporte donc un système de navigation par inertie ?

- Il fournit, avec une excellente précision (10 minutes), la verticale vraie totalement indépendante des évolutions de l'avion.
- Après s'être aligné lui-même de façon autonome, en trouvant sans aide extérieure la direction du Nord, il conserve cette référence et fournit donc le cap géographique avec une précision inertielle (les gyroscopes d'un système inertiel ont des dérives qui sont de quelques centièmes de degrés par heure).
- Il élabore, à partir de ses senseurs gyroscopiques et accélérométriques, la vitesse-sol et la position de l'avion. Ces informations ne sont pas soumises aux aléas de propagation de réflexion des ondes radio-électriques : c'est le système "tout temps" parfait.
- Connaissant à tout moment la position et ayant en mémoire les coordonnées du point de destination ou de "points tournants" intermédiaires, son calculateur digital effectue les calculs de guidage : route à suivre, écarts par rapport à cette route, ordres à envoyer au pilote automatique pour la rejoindre, etc..
- Les informations sont disponibles sous une forme directement exploitable, la charge de travail de l'équipage Concorde (équipe à 3) s'en trouve grandement allégée.
- Son calculateur digital exerce en permanence une surveillance du fonctionnement interne (détection de pannes).













4- Indicateur régime moteur fabriqué par la société Howell Instruments et situé sur le cockpit principal du Prototype Concorde. Cet indicateur était utilisé pour mesurer le régime du moteur Olympus Concorde. Ils étaient au nombre de 4, un par moteur. Référence: 66 362 002 00 - Années 1968-1969













5- Système de contrôle du Prototype Concorde ou AFCS (Automatic Flight Control System). Il est destiné soit à assurer le contrôle de l'avion dans tout le domaine de vol, depuis le début de la montée jusqu’à l'atterrissage, soit à faciliter la tache du pilote dans certaines phases particulières du vol. Instrument fabriqué par le consortium Elliott, Bendix et Sfena. Référence : 66 266 095 00



























Documentation sur l'AFCS du Concorde :




Documentation sur le pilotage automatique du Concorde :



6- Indicateur Fuel consommé Elliott situé sur le poste du mécanicien du Prototype Concorde. Référence: 66 266 179 01














7- Unité ATC (Air Traffic Control) ou unité de contrôle de la circulation aérienne Cossor du Prototype Concorde, Référence: 66 159 000 00 - 1969. Premier appareil de ce type installé sur le Concorde avant d’être remplacé en 1970 par une unité ATC du fabriquant White & Nunn

Cet appareil permet à la tour de contrôle au sol de déterminer la position de l'avion dans l'espace surveillé.














Position dans le cockpit du prototype 001 (version White & Nunn):



Documentation sur les systèmes de navigation du Concorde (FR) :




Documentation on the Concorde Navigation systems (EN):





8- Indicateur jaugeur de bâche hydraulique Jaeger du Prototype Concorde avec indicateur de mesure en Français. Référence: 66 421 087 00 - Juillet 1969








Documentation sur les circuits hydrauliques du Concorde :





9- Radio Altimètre TRT du Prototype Concorde, Référence: 66 911 011 00 - Octobre 1969





Photos Artistiques du Radio Altimètre : Galerie d'Art







Documentation sur l'altimètre Concorde (EN):




Documentation sur les instruments de vol du Concorde dont l'altimètre :




Documentation sur les systèmes de navigation du Concorde (FR) :




Documentation on the Concorde Navigation systems (EN):





10- Indicateur de pression PSI x 100 Jaeger situé sur le poste du mécanicien du Prototype Concorde. Référence: 66 421 180 00 - Juin 1970








11- Icovol (Indicateur de Commande de Vol) DBA du Prototype Concorde, Référence: 66 003 091 01 - Novembre 1970

Instrument utilisé sur le Prototype Concorde. Le modèle sur Concorde de série a fait parti des objets proposés lors de la vente aux enchères chez Christie's en Novembre 2003 et adjugé pour 7 637 et 10 575 euros (lots numéro 3 et 7) !





Photos Artistiques de l'Icovol : Galerie d'Art








Pour en savoir plus :
Commandes de vol sur Concorde (version en Anglais)



12- Indicateur de température Howell Instruments, utilisé sur le cockpit principal du Concorde Prototype 001. Cet instrument indiquait la température (°C) des gaz à la sortie de la tuyère primaire sur une échelle cirulaire et un compteur digital. Instrument fabriqué par la société Howell Instruments et au nombre de 4 sur le cockpit principal des pilotes, 1 par moteur Olympus 593. Référence: 66 362 000 01 - Décembre 1970










13- Indicateur de transfert carburant du Prototype Concorde. Instrument fabriqué par la société Intertechnique et au nombre de 10 sur le tableau de bord du mécanicien navigant (13 pour le Concorde de Série). Référence: 66 393 460 00 - Mars 1971








14- Sélecteur de navigation Ferranti du Prototype Concorde, Référence: 66 312 004 02 - Octobre 1972














15- Indicateur régime moteur fabriqué par la société Elliott et situé sur le cockpit principal du Prototype Concorde. Cet indicateur était utilisé pour mesurer le régime du moteur Olympus Concorde. Ils étaient au nombre de 4, un par moteur. Référence: 66 266 180 05 - Années 1970-1973














16- Indicateur de températures Kollsman Instrument Ltd du Prototype Concorde, Référence: 66 441 002 03













Concorde était limité par la température d'impact de l'air à 127°, appelée également la TMO (Température Maximale Opérationnelle). La température sur le nez de l'avion est représenté par le compteur TOTAL. Le compteur STATIC reflète la température extérieure. La version finale de l'indicateur de températures installée sur les Concorde de Série comporte un indicateur supplémentaire ISA, pour les écarts de température avec le standard.


Documentation sur l'indicateur de températures du Concorde (EN) :




Documentation sur les instruments de vol du Concorde dont l'indicateur de températures :





17- Indicateur Fuel consommé Faure-Herman, fabriqué par la société Smiths Industries Limited, situé sur le poste du mécanicien du Prototype Concorde. Référence: 66 303 041 00 - Octobre 1969






18- Indicateur pour Essais en vol Jaeger situé sur le poste du mécanicien du Prototype Concorde. Référence: 66 421 020 00






19- Indicateur de position des panneaux articulés, appelés "rampes", fabriqué par la société Jaeger. Ces panneaux controlent les entrées d'air dans chacun des 4 moteurs Olympus Concorde. Référence : 66 421 178 00









20- Machmètre Kollsman Instrument Ltd du Prototype Concorde, Référence: 66 441 008 00









Documentation sur les instruments de vol du Concorde dont le Machmètre :



 

Le Mach : vitesse subsonique, transsonique et supersonique.

Une nouvelle unité de mesure a été introduite qui représente le rapport de la vitesse de l’avion par la vitesse du son : Le Mach du nom du physicien autrichien qui vers 1880-1890 mit pour la première fois en évidence le rôle de la vitesse du son aérodynamique.

On dit qu’un avion vole à vitesse subsonique lorsque sa vitesse est très inférieure à celle du son, c’est à dire inférieure à 300 m/s. 

On dit qu’un avion vole à vitesse transsonique (ou sonique) lorsque sa vitesse est comprise entre 300 m/s et 380 m/s, ce qui correspond à un nombre de Mach proche de 1. 

On dit qu’un avion vole à vitesse supersonique lorsque sa vitesse dépasse les 380 m/s, ce qui correspond à un nombre supérieur au nombre de Mach critique supérieur. 

Le nombre de Mach (M) est le rapport entre la vitesse de l’avion (v) et la célérité (c) du son dans l’air: M = v/c. La célérité du son dans l’air dépend de la température; M = 1 correspond à 1.235 km/h pour un avion volant à basse altitude par une température de 20 °C, et à 1.055 km/h pour une altitude de 10.000 m et – 60 °C. 

- En dessous de M = 0,8 la vitesse est dite infrasonique ou subsonique; 
- pour 0,8 < M < 1,2 elle est transsonique, 
- pour 1,2 < M < 5, elle est dite supersonique, 
- au-delà elle est hypersonique.
 


Voila également quelques informations de l'encyclopédie en ligne Wikipédia :

Nombre de Mach

Anémométrie en aéronautique

Photos Artistiques d'un Machmètre : Galerie d'Art


Compteur d'accès :